Pulchellus

HONORABLE MOUSTAPHA KABA TRÉS OPTIMISTE: '' LES JEUNES DÉPUTÉS VONT RELEVER LE DÉFI''

La présence de jeunes à l’Assemblée nationale est une valeur ajoutée pour l’institution. Cette implication demande une grande capacité d’adaptation pour les parlementaires, autant sur le plan professionnel que personnel. Les enjeux liés à la nature de la fonction de député sont variés et peuvent être à la fois stimulants et difficiles. Cette présence de jeunes à l’Assemblée nationale amène également une réflexion sur les façons d’inclure davantage la jeune génération dans le processus de prise de décisions publiques. Celle-ci nécessite notamment une valorisation du service public, un plus grand attrait de la sphère politique et une adaptation des institutions parlementaires aux réalités des jeunes d’aujourd’hui. Après les élections législatives du 22 mars 2020, tous les nouveaux parlementaires en particulier les jeunes font face à un défi de taille : s’acclimater rapidement à leurs nouvelles fonctions. Outre ce défi d’adaptation, chaque nouveau député constate la vitesse grand V de la transition entre la campagne électorale et l’entrée au parlement. La vie des nouveaux élus se trouve chamboulée du jour au lendemain : nous devons nous rendre bientôt à l'hémicycle pour siéger, nous saisir de dossiers diversifiés, apprendre la procédure parlementaire, recruter une équipe de travail etc. Selon les mandats qui nous seront confiés, nous devons aussi nous habituer à une pression médiatique constante. Ce dernier aspect ajoute un stress supplémentaire à la rapide maîtrise de nos dossiers. Mais nous restons optimistes quant à la capacité des jeunes députés à relever le défi. Honorable Moustapha KABA Député de l'Union pour le Progrès et le Renouveau UPR

0 Commenter la reponse

  1. Avatar

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire