Pulchellus

L’accréditation du correspondant de Rfi en Guinée Mouctar Bah annulée par la HAC

Le correspondant de Rfi n’est plus autorisé à exercer son métier de correspondant en République de Guinée. L’accréditation de Mouctar Bah a été annulée ce mercredi par la Haute Autorité de la Communication à l’issue d’une plénière à son siège à Conakry. La HAC a aussi mis en demeure la radio France Internationale.
Le correspondant de Rfi à Conakry avait été entendu le 12 novembre dernier par les commissaires de la HAC suite à ‘’une accusation’’ faite contre les forces armées lors des violences survenues mercredi et jeudi derner à Wanindara au cours desquelles deux manifestants et un policiers avaient péri.
Mouctar Bah avait dit dans son reportage incriminé que ‘’deux jeunes tués devant leur concession par des militaires, selon leurs proches interrogés par Rfi, qui précisent que les auteurs portaient les gérets rouges’’.
Dans un communiqué publié ce mercredi, la HAC précise que sa narration, Mouctar Bah’’ n’a pas fait de recoupement de l’information avant la diffusion du reportage et n’a pas non plus apporté de preuves de ses allégations’’.
N’ayant pas convaincu les commissaires de la HAC lors de son audition du 12 novembre, Mouctar Bah est accusé d’avoir violé la charte déontologique des journalistes entre autres.
La HAC prévient que toute ‘’nouvelle demande d’accréditation en faveur de Mouctar Bah ne sera examinée par le collège des commissaires, qu’en fin février 2019’’.

0 Commenter la reponse

  1. Avatar

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire