Pulchellus

La journée ville morte de l’opposition aurait enregistré 2 morts (Rfi)

La journée ville morte appelée par l’opposition a été émaillée de violences ce mercredi avec sans doute son corollaire de victimes. Selon un bilan établit par nos confrères de Rfi dans la soirée, ce sont deux jeunes de 23 et 30 ans qui ont perdu la vie, fauchés par des balles dans le quartier Wanindara dans la banlieue de Conakry.
D’après la même source, ces deux personnes ont été tuées alors qu’elles partaient regarder des matches de foot à la télévision. Si ces informations s’avèrent, le nombre de Guinéens tués à l’occasion des manifs devrait dépasser les 100 morts.
La police ne s’est pas encore officiellement prononcée sur ces deux décès.

0 Commenter la reponse

  1. Avatar

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire