Pulchellus

Une journée ville morte émaillée de violences sur la route Le Prince


Le calvaire des riverains de la route Le Prince s’est renouvelé ce mercredi 7 novembre 2018 à cause de la journée ville morte appelée par l’opposition républicaine. Comme à l’accoutumée, tôt ce matin aux environs de 7 heures, des groupes de jeunes ont brûlé des pneus et déversé de l'huile de vidange sur la chaussée notamment entre Nongo et Cosa. La même scène était visible à Koloma.
Les automobilistes qui pratiquaient l’axe Cimenterie-Cosa-Hamdallaye, ont rebroussé chemin pour se rabattre sur l’autoroute où la circulation est normale. C’est aux environs de 9 heures que les agents de maintien de l’ordre ont commencé à pourchasser les brigands dans les quartiers.
Ces jeunes n’hésitent pas à retirer les biens des passants à Cosa et Bambéto. Jusqu’au moment où nous lettions cet article en ligne, le circulation était parlaysée de Cosa à Hamdallaye dans la commune de Ratoma.

0 Commenter la reponse

  1. Avatar

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire