Pulchellus

‘’Le RPG a d’énormes problèmes pour l’installation des exécutifs communaux’’, dixit Cellou

Alors qu’un chronogramme fixe l’installation des conseillers communaux le 15 octobre en Guinée, le chef de file de l’opposition affirme que cette étape est retardée par le pouvoir. A l’assemblée générale de l’UFDG ce samedi 6 octobre 2018 à son siège à Conakry, Cellou Dallein Diallo a pointé les problèmes que le RPG arc-en-ciel aurait dans le choix de ses exécutifs.
‘’(…) Parce qu’il allait reporter à plus tard le choix du candidat à la candidature, c’est-à-dire celui qu’on appelle tête de liste. Aujourd’hui, dans chaque liste du RPG, vous avez 4 ou 5 candidats et personne ne veut céder. Or comme nous sommes en face d’un parti Etat, c’est le RPG qui décide. Donc ils ne veulent pas installer les conseillers dans les communes où cette question d’arbitrage de choix n’est pas reglé. Sinon, on devait installer pour Conakry aujourd’hui (samedi 6 octobre NDLR). Mais ils ont des problèmes. Ils ont des problèmes à Matoto. Ils ont 5 candidats et personne ne veut céder. A N’Zérékoré, il y a 5 candidats et il y a 2 ou 3 qui ont démissionné. Parce qu’ils disent que si ce n’est pas eux, ils préfèrent démissionner. Ils veulent qu’on attende qu’ils règlent leurs problèmes. Donc je vais vous demander de rester mobiliser, (…) parce qu’ils veulent frauder encore...’’, a-t-il déclaré. ‘’On a fait les concessions qu’on pouvait faire. Il n’est plus question d’en faire. C’est à eux de choisir. Soit on applique l’accord de sortie de crise qu’on a signé le 8 août dans toutes ces dispositions et on organise la mise en place des exécutifs dans le respect des dispositions de la constitution et du code des collectivités, ou non on n’acceptera pas…’’, a-t-il indiqué.

0 Commenter la reponse

  1. Avatar

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire