Pulchellus

Journée ville morte plutôt très mouvementée ce lundi à Conakry


A l’appel de l’opposition républicaine, la journée ville morte de ce lundi 12 mars 2018 semble véritablement affectée la capitale guinéenne. Contrairement aux précédentes manifestations, celle d’aujourd’hui a débouché sur des heurts entre groupe de jeunes et les forces de l’ordre dans le centre des affaires à Kaloum, cette commune qui abrite le palais présidentiel.
Des témoins affirment même avoir vu des manifestants dressés des barricades devant le cortège du premier ministre à Kaloum.
Comme il fallait s’y attendre, la banlieue de Conakry quant à elle notamment la commune de Ratoma est restée fortement agitée toute la matinée. L’autoroute le Prince a été pris d’assaut dès le matin par des jeunes qui y ont brûlé des pneus et paralysé la circulation. La route qui mène à Kipé en passant par Bambéto a aussi été paralysé par les manifestants.
Selon des sources concordantes, des véhicules auraient également été endommagés devant la radio Espace fm dans la commune de Matoto.

0 Commenter la reponse

  1. Avatar

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire