Pulchellus

François Bourouno PEDN : ‘’Le 4 février, nous avons assisté à une chienlit électorale’’


Alors que les critiques fusent de partout dans l’opposition au sujet de la tenue des municipales du 4 février dernier, le chargé de communication du parti de l’espoir pour le développement national monte au créneau avec un discours à charge. Dans un entretien ce mercredi avec nos confrères de la radio Lynx fm, François Bourouno a vivement fustigé ‘’des fraudes massives’’ lors du scrutin du 4 février.
‘’(…) Le 4 février, nous avons assisté à une chienlit électorale. C’est un coup de force électoral que nous avons connu à travers les votes par procuration… Même les forces de sécurité ont fait preuve de partialité. Notre représentant à Kankan a été agressé. Il y a eu aussi une influence sur les magistrats. Avec le taux de participation que nous avons connu sur le terrain, il faut se poser des questions sur la légitimité des maires qui seront élus… ’’, a-t-il dit.

0 Commenter la reponse

  1. Avatar

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire