Pulchellus

Grève des enseignants : des soi-disant élèves sèment la pagaille à Cosa

L’on serait tenté de se demander si les groupes de jeunes qui perturbent la circulation depuis mercredi à Cosa notamment sur les tronçons Cosa rond point-Bambéto et Cosa-Nongo, sont réellement des élèves. Même si parmi eux certains sont vêtus de la tenue scolaire Kaki, la violence de ces jeunes dévoile un caractère délinquant.
Peut-on parler des répercutions de la grève générale et illimitée lancée lundi dernier par des syndicalistes dissidents de l’enseignement ?
Pas sûr, le déferlement de violence sur la route le Prince au niveau de Cosa, en dit long sur le manque de l’autorité de l’Etat en Guinée. Les simples passants sont pris pour cible et dépossédées de leurs biens par des individus qui ne semblent pas assez jouir de toute leur faculté mentale.

Les automobilistes sont caillassés, des pneus sont brûlés et les ordures sont renversées sur la chaussée sous le regard impuissant des policiers et gendarmes.
Ce jeudi 16 novembre 2017, deux accidents de la circulation se sont produits au camp carrefour de Cosa à cause de l’anarchie qui y régnait.

0 Commenter la reponse

  1. Avatar

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire