Pulchellus

Asmao Diallo AVIPA: ‘’Personne ne vient en aide aux victimes du 28 septembre, même le chef de l’État’’

Alors que le ministre de la justice annonçait la fin de l’instruction dans le dossier du 28 septembre, Asmaou Diallo la présidente de l'Association des Victimes Parents et Amis du 28 septembre 2009 AVIPA, affirme que les rescapés de ces événements douloureux sont abandonnés à eux-mêmes. Dans un entretien ce samedi 11 novembre 2017 avec notre rédaction, la présidente de l’AVIPA a déclaré que le sort des victimes n’avait pas d’intérêt même aux yeux du locataire de Sékoutouréyah.
‘’(…) Je ne peux pas vous dire que le président Alpha Condé s’engage personnellement en tant que chef de l’Etat pour venir en aide aux victimes des massacres du 28 septembre 2009… Je ne peux pas dire qu’il ne le fera jamais mais il ne l’a pas encore fait. En début d’année, le célèbre docteur congolais Denis Mukwege est venu à Conakry avec l’appui des Nations Unis pour rencontrer les femmes qui ont été violées le 28 septembre 2009. Il a remis son rapport aux autorités guinéennes mais il n’y a pas eu de suite. Même les ordonnances de ces femmes ont été achetées par la FIDH et l’OGDH. Nous ne cherchons pas à mendier pour les victimes du 28 septembre mais on ne doit pas oublier que c’est grâce à leur sacrifice qu’il y a eu des élections libres et transparences en 2010. Nous réclamons justice parce qu’après ça il y aura des réparations…Mais pour le moment, les victimes du 28 septembre sont abandonnées…’’, a-t-elle dit.

0 Commenter la reponse

  1. Avatar

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire